Passer au contenu

/ Centre de pédagogie universitaire

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Quoi de neuf au CPU?

Mot du directeur, Bruno Poellhuber

Le trimestre d’automne a vu le retour des étudiants et étudiantes ainsi que du personnel enseignant sur le campus, avec près de 85 % des cours se donnant en présentiel. Malgré les défis posés par l’adaptation rapide de nos modes d’enseignement au cours des derniers mois, tous et toutes semblent apprécier tout particulièrement la formation hybride.

Dans la perspective d’un retour graduel à une « nouvelle normalité », une série de réflexions et de discussions s’amorcent sur l’enseignement et l’apprentissage « postpandémie ». L’apport des cellules de collaboration pédagogique mises sur pied dans le cadre de la pandémie semble faire l’unanimité. Les cellules ont offert un accompagnement de proximité et permis aux conseillers et conseillères pédagogiques du CPU de s’approprier les approches pédagogiques et les cultures disciplinaires des différentes écoles et facultés. Nous souhaitons miser sur les succès rencontrés pour maintenir et renforcer cette voie de communication directe. Dans cette perspective, nous déployons un projet pilote où chaque école ou faculté détermine la composition et le mandat de sa cellule de collaboration pédagogique, en adoptant une approche à géométrie variable centrée sur les besoins de la cellule. Nous en ferons le bilan à la fin de la présente année universitaire.

Les discussions ont aussi mis en évidence le rôle plus important des auxiliaires d’enseignement dans plusieurs facultés au cours des derniers trimestres, rôle qui leur a permis d’assister les enseignants et enseignantes dans la mise en ligne ou l’animation de certaines formations, voire dans la conception de matériel pédagogique. À l’Université de Montréal, nous avons l’ambition de faire de l’auxiliariat d’enseignement une expérience enrichissante. Nous avons donc mis en place un projet pilote visant à offrir aux auxiliaires d’enseignement une formation et un accompagnement permettant l’obtention d’une attestation officielle. La mise en œuvre de ce projet auprès des auxiliaires d’enseignement inscrits au doctorat débutera au trimestre d’hiver 2022.

La pandémie a généré non seulement une réflexion sur le rôle des auxiliaires d’enseignement, mais aussi sur la place de la formation à distance, qu’elle soit offerte dans un format comodal, hybride ou en ligne. L’expérience montre que l’intégration de composantes de formation à distance dans un cours ajoute de la flexibilité à la formation. Quelle que soit la modalité par laquelle la formation à distance s’actualise, c’est la pertinence pédagogique qui doit primer.

En fait, nous voulons mettre de l’avant la diversité des expériences d’apprentissage proposées aux étudiants et étudiantes en leur offrant une variété de formules incluant le présentiel, mais aussi la formation hybride, ainsi que des formations comodales ou complètement à distance lorsque cela est pertinent sur le plan pédagogique.

Parmi toutes ces modalités d’enseignement, l’enseignement hybride fait de plus en plus consensus.

Dans la rubrique, « Quelques minutes au sujet de… », nous présentons le témoignage de trois enseignantes qui ont intégré des activités hybrides à leur cours soit à partir d’un cours en présentiel soit à partir d’un cours à distance. Cet article présente trois cours hybrides très différents, qui ont tous suscité des commentaires très positifs de la part des étudiants et étudiantes.

Ceux qui exercent une veille dans le domaine de la pédagogie universitaire annoncent un futur prometteur à la formation comodale (HyFlex). Nous déployons une expérimentation de la formation comodale en misant aussi bien sur les interactions bidirectionnelles entre les différents acteurs (personnel enseignant, étudiantes et étudiants présents / distants) que sur le partage du contenu. La vidéo vous transportera « Dans la classe de... Ahmad Hamdam », professeur de physique. Vous voulez savoir si la présence étudiante en classe a varié au cours du trimestre? pourquoi les étudiants et étudiantes décident d’assister au cours en présentiel? comment le professeur porte son attention à la fois aux étudiantes et étudiants présents et distants?
Allez visionner son témoignage

La rubrique « À découvrir » vous fera connaître Safe Exam Browser (SEB). Cet outil qui facilite la passation d’examens en présentiel sur ordinateur en limitant l’accès étudiant aux seuls logiciels permis pendant l’examen est en période de pilotage. Frédéric Lapointe présentera les avantages de l’approche en vous invitant à très bien planifier votre utilisation de SEB avec l’aide d’un conseiller ou d’une conseillère du CPU.

Enfin, la programmation des formations de l’hiver 2022 est déjà accessible. Par ailleurs, la journée d’accueil et d’intégration des nouveaux enseignants et enseignantes aura lieu le 10 décembre en ligne.
Vous pouvez consulter notre riche programmation ici

Conclusion

Alors que les mesures sanitaires s’allègent et que l’enseignement en présentiel regagne en importance, nous voulons miser sur les innovations pédagogiques qui ont eu du succès au cours des 18 derniers mois. Le personnel enseignant a développé ses compétences pour enseigner avec le numérique et implanter de nouvelles approches d’enseignement et/ou d’évaluation des apprentissages. L’invitation vous est faite de bien exploiter et valoriser les formations données en présentiel tout en continuant à tirer parti des nouvelles approches développées et à bénéficier des possibilités offertes par le numérique.

Ce faisant, nous aiderons nos étudiants et étudiantes à bénéficier d’une expérience d’apprentissage stimulante, mais aussi à développer des compétences qui seront très recherchées dans le monde de demain.

Bruno Poellhuber

Directeur académique du CPU