Passer au contenu

/ Centre de pédagogie universitaire

Je donne

Rechercher

Quoi de neuf au CPU?

Mot du directeur, Bruno Poellhuber

Depuis plus d’un an, nous sommes plongés dans une situation qu’on imaginait exceptionnelle et temporaire! Cette dernière année nous aura forcés à adopter de nouvelles mesures d’enseignement, que ce soit l’enseignement à distance, multimodal ou hybride. Nous avons été nombreux et nombreuses à explorer ces modalités d’enseignement renouvelées. L’énergie investie a été considérable! Ensemble nous avons introduit des innovations en enseignement et en apprentissage fondées sur le numérique.

Sur le plan sanitaire, le trimestre d’automne s’annonce plus clément et l’on peut anticiper un retour du corps enseignant et de la population étudiante sur nos campus. Ce retour permettra de contrer l’isolement social, les difficultés de concentration et la baisse de motivation vécus par beaucoup d’étudiantes et d’étudiants ces derniers mois. Nous avons collectivement franchi des pas de géant en matière d’utilisation pédagogique du numérique. Il convient maintenant de nous engager dans une réflexion sur l’enseignement et l’apprentissage « post-pandémie ». L’hybridité semble être une avenue envisagée aussi bien par le personnel enseignant que par la communauté étudiante. Celle-ci a aimé la flexibilité offerte par la formation hybride ou à distance et le personnel enseignant a réussi à adapter son enseignement à ces modalités particulières. Le choix des cours ou des parties de cours qui demeureront à distance sera maintenant dicté par une réflexion pédagogique plutôt que par des contraintes sanitaires.

Au cours de la dernière année, les défis posés par le passage à l’enseignement à distance ont suscité une multitude de témoignages inspirants. Quatre d’entre eux sont présentés dans notre chronique « Dans la classe de ... ». Des enseignantes et enseignants de la Faculté des sciences de l’éducation, de l’École de santé publique et de la Faculté des sciences infirmières ont accepté de partager avec nous les principaux enjeux auxquels ils ont dû répondre et la manière dont ils ont su tenir compte des circonstances pour offrir à leurs étudiants et étudiantes des expériences engageantes, satisfaisantes et diversifiées. On comprend que certaines pratiques pédagogiques élaborées durant la pandémie vont rester!

Un autre défi majeur a porté sur l’adaptation des stages dans le domaine de la santé et de l’intervention psychosociale par l’utilisation de la téléconsultation. Les membres de la cellule pédagogique CPU-Médecine ont travaillé de façon intensive pour concevoir de manière collaborative un modèle de téléconsultation qui a permis la poursuite des stages à distance dans les cliniques de nutrition, d’orthophonie et d’audiologie et de kinésiologie. Dans l’entrevue réalisée avec les principales intervenantes, vous aurez un aperçu du fonctionnement de la téléconsultation et de ses résultats. L’approche a permis de créer des modalités d’encadrement innovantes et a favorisé l’acquisition de nouvelles habiletés chez les stagiaires. Elle trouvera une place de choix dans l’ère post-COVID-19, car elle permet de joindre facilement des clientèles éloignées et est adaptée à l’ère du numérique.

Alors que le déconfinement est amorcé, il faut miser sur les compétences numériques acquises tant par les étudiants et étudiantes que par le personnel enseignant et sur notre capacité collective d’innover. Ainsi, nous pourrons proposer des expériences d’apprentissage stimulantes et variées, quel que soit le cycle d’études ou la discipline enseignée.

Le CPU est là pour vous! Toute l’équipe vous est très reconnaissante des collaborations exceptionnelles en cours et envisage avec enthousiasme celles à venir.

Au plaisir de vous retrouver cet automne!

Bruno Poellhuber

Directeur académique du CPU